Comment traiter la lymphocytose ?

Traitement d’une lymphocytose

La lymphocytose se traduit par une augmentation du taux de lymphocytes dans le sang. Elle peut être transitoire lorsque le cas est observé à partir de certaines réactions bénignes. Il peut également s’agir d’une maladie chronique qui peut générer une maladie cancéreuse dans le sang. Comment alors la prévenir et la guérir ?

Qu’est-ce qu’une leucémie lymphoïde chronique ?

La leucémie lymphoïde chronique est une maladie liée à l’accumulation excessive d’un type de globules blancs, appelés « lymphocytes B matures », devenus anormaux. Cette accumulation se produit dans la moelle osseuse, le sang et le « système lymphatique ».

Cette maladie est à l’origine d’une anomalie du développement de certaines cellules souches des globules blancs du sang. Les cellules souches du sang sont des cellules de base qui se transforment ensuite en différents types de cellules avec des fonctions distinctes (globules blancs, globules rouges et plaquettes). Les cellules souches des globules blancs du sang se transforment en « cellules souches myéloïdes » ou en « cellules souches lymphoïdes ».
La leucémie lymphoïde chronique provient des « cellules souches lymphoïdes » anormales. Les cellules souches lymphoïdes se transforment normalement en cellules sanguines immatures, puis en lymphocytes matures, un type de globule blanc. Dans le cas de la leucémie, la présence en excès de ces « lymphocytes matures anormaux » est liée au fait qu’ils ne respectent plus le cycle cellulaire normal. Une fois qu’ils ont rempli leur fonction et qu’ils se sont divisés pour donner naissance à deux nouveaux lymphocytes, ils ne meurent pas et s’accumulent. L’espace étant limité dans la moelle osseuse, ils prennent la place des cellules sanguines normales, les empêchant ainsi d’accomplir leurs fonctions : en cas d’accumulation de lymphocytes dans la moelle osseuse, une production insuffisante de globules rouges aboutit à une « anémie » et une production insuffisante de plaquettes aboutit à une « thrombopénie » et à un risque de saignement. L’altération de la production des autres lignées des globules blancs expose à un risque d’infection plus important.

Les causes de la lymphocytose

Comme évoquée ci-dessus, une lymphocytose peut être réactionnelle ou chronique et chacune de ces pathologies peut être causée par des origines différentes.

La lymphocytose réactionnelle ou transitoire est vue chez des personnes d’atteintes bénignes. Elle est souvent causée par des maladies virales comme les infections virales, les infections parasitaires, les infections bactériennes, les situations de stress intenses (traumatisme, infection grave, etc.), les maladies inflammatoires chroniques, après une ablation de la rate, une réaction immuno-allergique à des médicaments ou le tabagisme chronique.

La lymphocytose chronique résulte généralement de ce qu’on appelle lympho-proliférative. Certaines formes sont chroniques, mais parfois la maladie peut être plus grave : leucémie lymphoïde aiguë, leucémie lymphoïde chronique, lymphome folliculaire, etc.

Traitement d’une lymphocytose

Il existe des moyens curatif et préventif pour lutter contre la lymphocytose bas.

Afin de mieux traiter la lymphocytose, il est impérativement conseillé de tenir compte de la cause. Un traitement dit symptomatique doit être effectué lorsqu’il s’agit d’un cas généré par une infection virale. Par contre, si la maladie est provoquée par des bactéries, le médecin est obligé de prescrire des antibiotiques. Lorsqu’une maladie cancéreuse fait surface, la greffe de cellules souches est envisagée.

On peut également prévenir de manière efficace une lymphocytose aiguë. Il existe des vaccins permettant de lutter contre certaines infections virales et bactériennes, tels que les oreillons, la rubéole, la tuberculose, la coqueluche, etc. Cependant, il n’existe pas de moyen de prévention contre les lymphocytoses chroniques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*