La Namibie, une destination par excellence pour une rencontre culturelle

Partir en voyage en Namibie peut se révéler inattendu parce cette destination a beaucoup à offrir à ses visiteurs. Sur le plan naturel, ce pays détient une réputation remarquable avec ses beaux paysages hors du commun. Côté culturel, il est encore très riche en tout point, notamment lors de la rencontre de ses différentes ethnies.

Les Héréros, la tribu la plus facile à reconnaître en Namibie

Ce groupe ethnique fait partie des tribus les plus connues en Namibie et figure même parmi les plus importants du pays. Cette communauté vit en Afrique australe. Ils comptent à peu près 320 000 individus, dont presque la moitié s’installe en Namibie. Les habitants de cette tribu sont faciles à connaître, particulièrement les femmes. Leur façon de se vêtir est unique. Elles portent généralement une robe de style victorien avec de couleur vive. Ce type d’accoutrement est doté d’une longueur jusqu’ à la cheville et est muni d’une manche longue. La population Héréro en Namibie est une ethnique menant une vie pastorale. Leur ressource provient pratiquement de l’élevage. Cette tribu a été victime d’un événement tragique au début du XXe siècle. Une grande partie de ce peuple fût massacré lors de la lutte armée entre l’Afrique et l’Allemagne. Les survivants ont été gratifiés, alors que d’autres ont pris la fuite.

Les Damaras, une autre tribu disposant d’une culture bien singulière

Parmi les minorités namibiennes, on compte également l’ethnie des Damaras. C’est durant le passage dans la région Damaraland avec marco vasco en namibie qu’on peut rencontrer ce peuple. Ce dernier vit au centre et au sud de la Namibie et il est difficile de définir exactement leur origine. Toutefois, on peut dire que, de tous les habitants de la région, les Damaras figurent parmi les premiers occupants du pays. Ils font partie du groupe bantou à s’être installés en Namibie. Historiquement, le peuple Damara avait autrefois des conflits avec d’autres peuples. En effet, ils ont été réduits à l’esclavage par les ethnies nama et Héréro. Au final, l’administration coloniale allemande a régularisé leur situation en les libérant et en leur assignant le Damaraland comme leur territoire. La majorité des Damaras ne vit plus désormais dans cet endroit. Ils se sont installés dans les lieux huppés de la Namibie.

Les Namas ou Namaquas, une ethnie originaire de la région du Cap

La densité de population dans cette région africaine est manifestement faible. Mais cette situation n’enlève en rien à sa diversité parce qu’on dénombre 11 ethnies au sein de la communauté actuelle. Parmi ces peuples figure la minorité Nama, reconnue pour leur culture ancestrale et leur histoire. À l’occasion d’un voyage avec Marco Vasco en Namibie avec ses proches, leur rencontre garantit un souvenir impérissable. Afin de rencontrer ce peuple durant cette échappée culturelle, il faut suivre un itinéraire menant vers la partie australe du pays. Surnommés les Khoi-Khoi, les Namas sont des peuples chasseurs-collecteurs. Par rapport aux autres ethnies, ils sont de véritables guerriers tant redoutés par leurs adversaires. Au XIXe siècle, ils font tout leur possible pour défendre leur pâturage contre les Héréros. À l’heure actuelle, la plupart des peuples de cette tribu sont devenus employés dans les fermes commerciales.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*